textes anglais

Publié le par Inigo

1. Je n'ai jamais été plus heureux qu'en ce moment où à l'exemple de mon Dieu je vais peut-être mourir pour mes frères.
1. I have never been so happy as now, when, following the example of my God, I might die for my brethren.

2. Qui porte Dieu dans son coeur, porte en soi le Paradis.
2. Who keeps God in his heart, carries Heaven within himself.

3. J'entends dans mon coeur une musique silencieuse, une harmonie muette, mais si délicieuse, que le monde n’a rien de comparable.
3. I hear a silent music in my heart, a soundless, but so sweet harmony, that the world has nothing comparable.

4. Plus notre âme se trouve seule et séparée, plus elle se rend capable de s’approcher de son Créateur et Seigneur et de l’atteindre.
4. The more our heart is alone and separated, the closer it may get to its Creator and Lord and attain Him.

5. Aucune chose créée ne peut procurer à l’âme une joie qui égale les joies du Saint Esprit : cette très pure allégresse que Dieu répand dans le coeur de ceux qui, pour son amour, ont longtemps et beaucoup souffert.

5. No created thing can give the soul a joy equal to the joy of the Holy Spirit: the purest bliss that God gives to the heart of those who, for the love of Him, have suffered much and at length.

6. Si, ne fût-ce qu’un seul enfant profite de mes enseignements, mon temps et mes fatigues me paraîtront bien employées.
6. If my teachings benefit even one child, my time and tire will have been well spent.

7. Il y a peu de gens qui comprennent bien ce que Dieu ferait d’eux s’ils Le laissaient faire. Un tronc d’arbre, rude et informe, ne peut soupçonner qu’il puisse devenir une belle
statue, merveille de 1'art, entre les mains du sculpteur qui, lui, voit bien ce qu’on peut en
tirer. Plusieurs vivent à peine en chrétiens qui seraient des saints, s’ils ne s’opposaient
pas aux desseins de Dieu et aux opérations de la grâce, s’ils ne résistaient pas à 1’Artiste divin.
7. There are few people who understand what God could do within them, if they let Him operate. A rugged, shapeless tree-trunk cannot suspect that a sculptor could make it into a beautiful statue and an artistic masterpiece, because he knows what to do with it. Some who barely live as Christians could become saints, if they did not oppose God’s plans and his operating grace, and did not resist the divine Artist.

8. Désirez passer pour insensé aux yeux de tous, afin que Dieu vous tienne pour sage.
Souhaitez que chacun vous connaisse aussi bien au-dedans qu’au dehors. Que ce ne soit pas l’habit qui vous sanctifie, mais que ce soit vous qui sanctifiez l’habit.
8. Desire to pass for a fool in everyone’s eyes, so that God may deem you wise. Hope that everyone may know you both interiorly and exteriorly. It is not the habit that should sanctify you; but you rather who should sanctify the habit.

9. La persécution est comme un soufflet de forge qui excite notre vertu. Si, ce qu'à Dieu ne plaise, elle vient à manquer, notre vertu languira et nous ne nous acquitterons plus de nos obligations et devoirs comme il convient.
9. Persecution is like blacksmith’s bellows, that stimulate our virtue. If, God forbid, we should lack persecution, our virtue will dwindle and we will not discharge ourselves from our obligations and duties as be fit.

10. Allez et embrasez l’univers.
10. Go and set the world on fire!

11. Quand Dieu nous a marqué une voie, il faut la suivre fidèlement, et se garder bien d’en prendre une autre, sous prétexte qu’elle semble plus droite et plus sûre.
11. When God has marked out a path, we must follow it faithfully, and abstain from taking another, even though it seems straighter and more secure.

12. Notre confiance doit s’appuyer sur Dieu si solidement qu’au besoin, à défaut d'un navire, nous n’hésitions pas à nous croire en état de passer, même l’océan, sur une simple planche.
12. Our trust in God must be so strong that, were we ever to lack a ship, we should promptly believe that we may sail a simple board, across the ocean itself.

13. C’est par le même Esprit et même Seigneur, qui donna les dix commandements, qu’est
dirigée et gouvernée notre Mère la Sainte Église. Il faut croire qu’en Jésus-Christ,
l’Époux, et 1’Eglise, son Épouse, il n’y a qu’un même Esprit qui nous gouverne et nous
dirige pour le salut de nos âmes. Comme l’Époux est unique, l’Épouse est unique aussi.
I1 n’y avait qu'une arche de Noé pour se sauver du déluge. Il n’y avait qu’un Tabernacle
construit par Moïse, qu’un Temple à Jérusalem, bâti par Salomon. Aujourd’hui encore,
Jésus-Christ souffre sa Passion dans 1’Église militante. Les tribulations endurées pour la
cause de Jésus-Christ doivent être comptées parmi les plus grands bienfaits de Dieu.
Notre-Seigneur m’a assuré lui-même que, conformément aux instantes prières que je lui
avais faites, la Compagnie ne cessera jamais, tant qu’elle durera, de jouir du précieux
héritage de sa Passion, au milieu des contradictions et des persécutions.
13. It is by the same Spirit and the same Lord who gave the Ten Commandments that Our Holy Mother the Church is directed and governed. We should believe that in Christ Jesus, the Bridegroom, and in the Church, His bride, there is but one Spirit, that governs us and directs us for the salvation of our soul. As the Lord is one, His bride is also one. There was but one ark, Noah’s, to be saved from the flood. There was but one Tabernacle, built by Moses; but one Temple, in Jerusalem, built by Solomon. Still today, Jesus Christ suffers His passion in the Church militant. The trials endured for the sake of Jesus Christ should be counted amongst God’s greatest benefits. Our Lord Himself has assured me, in accordance with the pressing prayers I addressed Him, that the Society of Jesus will never cease, as long as it lives, to enjoy the precious heritage of His Passion, even in the midst of contradictions and persecutions.

14. Eh bien! mon fils, riez et soyez joyeux dans le Seigneur; je vous l’ordonne. Un religieux n’a aucune raison d’être triste et il en a beaucoup d’être dans la joie. C’est ce qui vous arrivera sans aucun doute, si vous êtes humble et obéissant !
14. Well, my son, laugh, and rejoice in the Lord!—thus I command you. A religious has no reason to be sad; rather, he has many to be happy. That is what will happen to you, without a shadow of doubt, if you are humble and obedient.

15. Avec les plus grands pécheurs, agissez comme une bonne mère qui s’épuise de compassion pour son enfant malade. Elle le caresse plus tendrement, l’entoure de plus de soins, lui prodigue plus de marques d'affection que s’il était sur pied et en santé.
15. With the greatest sinners, behave like a loving mother who exhausts herself out of compassion for her sick child. She strokes him more tenderly, surrounds him with more care, and gives him more tokens of affection than if he were up and healthy.

16. Il faut agir sans rechercher la louange, mais aussi de manière à éviter un juste blâme.
Rechercher l’éloge, c’est de la vanité ; l’obtenir c'est 1'effet de la chance; mais la mériter, c’est le propre de la vertu.
16. We should work without seeking praise, but so that we avoid deserving blame. To look for praise is vanity; to receive it is pure chance, but to deserve it is the effect of virtue itself.

17. Les ouvriers de la Vigne du Seigneur ne doivent avoir qu’un pied par terre. Ils doivent avoir l’autre levés, prêt à partir.
17. The workers in the Lord’s vineyard must have only one foot on the ground. The other foot should always be in mid-air, so they are ready to go elsewhere.

18. Considérer comment le Christ Notre-Seigneur se tient en un vaste camp dans la région de Jérusalem, en humble place, beau et gracieux.
18. Consider how Christ Our Lord holds such a vast field in the region of Jerusalem, in a humble manner, yet so beautiful and gracious.

19. Quand tout marche comme sur des roulettes, l’esprit peut craindre que le service de Dieu ne reçoive quelqu’accroc. Une tempête soulevée contre nous sans notre faute, est le signe d'un succès prochain. Le calme est pire que la tempête et le genre d’adversaire le plus dangereux, c’est de n’en pas avoir.
19. When everything goes smoothly, our spirit may fear that the service of God run into trouble. A storm which has arisen against us with no fault on our part is the sign of a near success. Calm is worse than a storm: the most dangerous opponent is to have none.

20. La flamme du divin Amour ne s’élève jamais davantage qu’alimentée par le bois de la
Croix, dont la charité infinie du Sauveur s’est servie pour consommer son sacrifice : toutes les délices du monde, tout le miel que l’on peut recueillir sur les fleurs de la terre, ne sont rien en comparaison des douceurs qu’apportent le fiel et le vinaigre du Seigneur Jésus, c’est-à-dire les choses dures et pénibles endurées pour Jésus-Christ et avec Jésus-Christ.
20. The flame of Divine Love never rises higher than when it is fed by the wood of the Cross, which the infinite Love of the Savior has used to consummate His Sacrifice. All the Earths’ pleasures and all the honey that may be made from all the Earth’s flowers are nothing in comparison to the sweetness brought by the Lord Jesus’ gall and vinegar, i.e. the hardship endured for, and with, Jesus Christ.

21. Demeurer longtemps sur la terre est un cruel supplice, à moins que 1’Amour ne nous fasse vivre plus au Ciel et avec Dieu, que sur la terre et avec nous-même. C’est ainsi que les rayons du soleil continuent à vivre en leur foyer, quoiqu’ils brillent en-dehors de lui, et qu’ils ne s’en séparent pas, tout en se répandant sur la terre.
21. To dwell on Earth for a long time is a cruel torment, unless Love makes us live more in Heaven with God than on Earth and with ourselves. Similarly, sunrays never stop living in the source from which they come, although they shine outside it and are not separated from it while they expand over the Earth.

22. Nous devons regarder cette persécution comme une grande félicité, puisque nous n’avons rien fait pour la provoquer. Elle est, en effet, une preuve évidente que Notre-Seigneur nous fera recueillir de grands fruits dans cette ville. Les moissons dont la terre se couvre sont d’autant plus riantes et plantureuses, que l’hiver a sévi avec plus de rigueur, et c’est une chose reconnue que la Compagnie a produit des fruits plus abondants, là où les nôtres ont davantage souffert.
22. We must consider this persecution a great happiness, since we have done nothing to provoke it. It is indeed sure evidence that our Lord will make us reap great fruit in this city. The harvest that covers the Earth is all the more abundant and profuse when the winter has been harsh. Likewise, it is an acknowledged fact that the Society has produced more abundant fruit where Ours have suffered more.

23. L’ennemi de la nature humaine avait entre-temps fait surgir une comédie impure et
obscène, que la jeunesse de Macerata se préparait à jouer, devant un grand concours de
peuple, pour le Carnaval. Initiative que les nôtres s’appliquèrent à empêcher. Mais les
dépenses considérables qui avaient déjà été consenties en vue du spectacle, ne leur
permirent pas d’arriver à leurs fins. Aussi, pour ne pas faire triompher le diable qui en
était l’auteur, les nôtres firent annoncer qu’une oraison de quarante heures se tiendrait le
jour même où la comédie devait avoir lieu. Ils exposèrent le Saint Sacrement dans une
chapelle magnifiquement parée, durant les trois jours qui précèdent le Mercredi des
Cendres. Les foules vinrent en si grand nombre à cette oraison, et la fréquence des
sacrements fut telle que, de l’aube à la nuit avancée, les trois prêtres de la Compagnie qui
vaquaient à ce ministère purent à peine trouver un instant pour respirer ou pour avaler
quelque chose. Ce fait inaccoutumé, venant de Dieu, suscita 1’émerveillement et la piété
dans les esprits. Des voyageurs qui passaient par la ville, à la vue de ces deux
rassemblements, disaient qu’il leur semblait voir deux villes : l’une courant au spectacle
avec une grande licence, l’autre à l’église, en grande pénitence, et dans une attitude
pleine de dévotion. Mais la partie la plus importante et la plus estimable c’est le Christ
qui l’emporta. Cette dévotion plut tant à Ignace, qu’il voulut la voir pratiquer tous les
ans, dans les maisons de la Compagnie. (Polanco)
23. The enemy of human nature, in the meantime, had triggered an impure, obscene comedy, which the youth of Macerata was rehearsing to play at Carnival for a very large audience. Although Ours tried to forbid this initiative, the considerable expense that had already been made towards preparing the show prevented them from attaining their goal. Therefore, so that the true playwright, the Devil, might not prevail, Ours made an announcement that a Forty Hours service would be held on the same day the comedy was scheduled. They exposed the Blessed Sacrament in a beautifully adorned chapel during the three days preceding Ash Wednesday. The people flocked to the service in such huge crowds that three priests of the Society who were ministering could barely find time to breathe or eat. This unusual event, obviously a work of God, caused wonder and piety in the people’s spirit. Travellers who were passing through town, at the sight of these two great crowds, said that they seemed to see two cities: one running to the show with great licentiousness, and the other to the Church with great penitence and devotion. But Christ Himself won the most important and praise-worthy part. This devotion pleased Ignatius so much, that he wanted it to be practiced each year, in every house of the Society. (Polanco)

Publié dans mission

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article